Rechercher

Phytosensitivité : communication de cœur à cœur

Dernière mise à jour : 26 mars




Qu’est-ce que la phytosensitivité ?


C’est une approche cœur à cœur ou âme à âme avec les plantes qui se fait grâce à nos perceptions physiques et subtiles. C’est toucher et être touché en même temps, c’est lâcher-prise un instant, être en accueil, en résonance avec la plante, avec les qualités qu’elle représente et qui viennent faire écho en nous, nous restaurer et nous apaiser si besoin.


Comment pratiquer ?



Pour s’éveiller à la phytosensitivité, il faut choisir une plante, de préférence en fleur car le contact est alors plus facile, plus puissant, parce que c’est le moment où elle est dans le don total d’elle-même, dans l’instant, où elle offre sa beauté, ses couleurs, ses senteurs, sans rien attendre en retour. C’est le moment où l’échange homme/plante est le plus fort, magique.

Ce que l’on perçoit de la plante en phytosensitivité, grâce à la subtilité de nos sens, c’est le champ vibratoire externe qui l’entoure, ce que l’on appelle la couronne sensitive, grâce à laquelle on peut entrer en contact, celle qui contient les mémoires collectives de la plante, qui nous communique des informations, qui nous transporte et nous enseigne.

Chaque espèce de plante nous apporte un enseignement, des informations différentes ; elle nous permet d’éveiller ou de réveiller nos capacités et notre potentiel, d’en prendre conscience.

La première étape est la perception du champ vibratoire de la plante. Cette perception est d’abord sensitive, elle se fait avec la main en réveillant le toucher subtil. Lors de ce contact il faut être simple, naturel, vrai.

Puis l’on s’efface pour laisser place à la plante ; celle-ci grandit et se déploie autour de nous et en nous. Alors la rencontre se fait : information, ressenti, vertus de la plante, soins. On se sent en unité avec la plante, avec le tout, puis avec le regard : voir ce qui ne se voit pas.

Au fur et mesure des expériences, nous apprenons à développer nos différents sens subtils. Cela est bien plus simple qu’on l’imagine mais ce ressenti est plus ou moins présent selon nos croyances, notre sensibilité de départ, la force de notre mental qui peut lui faire écran. Il faut changer de niveau de réalité, accepter que l’on fonctionne avec des perceptions physiques mais aussi vibratoires.

Travailler avec la vibration des plantes, les utiliser en conscience, développer une relation sensible avec elles permet d’ajouter une dimension subtile et sacrée à chacun de nos contacts avec la plante (cueillette, prise de phytothérapie, d’élixirs floraux, utilisation d’huiles essentielles…) et à nos soins si l’on est thérapeute. C’est redonner aux plantes leur plénitude afin qu’elles révèlent leur plein potentiel mais aussi le nôtre et celui du consultant.


 

Vidéo pratique


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout